Français

Qui sommes-nous et quelles sont nos missions?

Qui sommes-nous et quelles sont nos missions?

Responsable de la gestion des eaux de surface, des digues et des polders.

Le hoogheemraadschap van Rijnland est l'une des 25 agences de l'eau (waterschappen) néerlandaises. Son territoire s'étend de Wassenaar jusqu'au sud d'Amsterdam, et d'IJmuidenOverloop bij zuivering à Gouda.  Il est bordé à l'ouest par la mer du Nord. Ce territoire d'une superficie de 1100 km² compte un peu plus de 1,3 million de personnes qui y travaillent, y voyagent et s'y récréent. Ceci en fait une des régions les plus densément peuplée et industrialisée des Pays-Bas. Cette région des Pays-Bas est par ailleurs connue pour son horticulture intensive. On trouve sur ce territoire, subdivisé en environ 200 polders, de nombreux canaux, lacs et rivières.

Une agence de l'eau (waterschap, appelée hoogheemraadschap lorsqu'elle est bordée par la mer) est un organisme public local comparable aux régions (provincies) et aux communes (gemeentes). En tant qu'agence de l'eau, Rijnland est responsable de la gestion des eaux de surface, des digues et des polders. Il a pour slogan: ''schone water en droge voeten'' ce qui signifie littéralement ''une eau propre et les pieds secs''; autrement dit: Rijnland est le garant d'une eau de surface de qualité et d'un niveau de protection élevé contre les inondations.

Les missions de Rijnland sont les suivantes:

  • Protection contre les inondations: Rijnland garantit le bon état des dunes et des digues afin de protéger son territoire contre les inondations qui pourraient être provoquées soit par la mer du Nord et les rivières, soit par les canaux délimitant les différents polders entre eux, à l'intérieur desquels le niveau d'eau diffère parfois de plusieurs mètres;    
  • Qualité de l'eau: garantir une bonne qualité des eaux de surface (canaux, lacs et rivières) afin que celle-ci soit compatible avec les diverses fonctions qui leur sont attribuées: eaux de baignade ou de navigation (commerciale ou récréative), eau potable pour le bétail... Tout ceci en favorisant le plus possible la biodiversité (flore et faune);    
  • Régulation hydrotechnique (gestion du niveau des eaux): le territoire de Rijnland étant très plat et situé en dessous du niveau de la mer, la gestion du niveau et de la quantité d'eau douce dans les polders est d'une importance primordiale. Pour se rendre compte à la fois de l'importance et de l'ampleur de la tache, il faut être conscient que l'ensemble des eaux qui entre sur le territoire (précipitations, stations de relevage des agences de l'eau voisines, rivières) ne peut s'évacuer naturellement par gravité vers la mer, mais doit être pompé (du bas vers le haut donc!) pour y être évacué;    
  • mais aussi plus largement, le dragage régulier des canaux, ainsi que la mise en œuvre de sa politique de l'eau dans la gestion du territoire afin de favoriser d'une part la création de zones naturelles et d'autre part  d'intégrer l'eau le mieux possible dans le paysage urbain.

La production et distribution d'eau potable ne dépend pas de Rijnland. Des services indépendants d'eau potable se charge de cet aspect. Les communes et les régions sont responsables de la gestion des eaux souterraines.

La protection contre les inondations

Les dunes contre la mer du Nord

Le territoire de Rijnland se situe sous le niveau de la mer. Les dunes situées le long de la côte entre Wassenaar et Ijmuiden sur une distance d'environ 40 kilomètres forment un cordon de protection contre les inondations qui pourraient être causées par la mer du Nord. Ces dunes sont primordiales pour la protection de l'ensemble de l'arrière-pays : la Hollande Septentrionale et Méridionale.

Rijnland s'occupe donc de l'entretien de ces dunes, et si nécessaire, de leur renforcement pour certains maillons faibles (zwakke  schakkels) tels que Noordwijk et Katwijk.

Les digues contre les inondations en provenance des rivières et des canaux

Comme indiqué précédemment l'ensemble des eaux pénétrant sur le territoire de Rijnland doit être évacué par pompage vers la mer. Le sol des polders se situant en deçà du niveau de ces cours d'eau, un système d'environ 1300 kilomètres de digues protègent les polders contre les inondations. Rijnland est responsable de la gestion (entretien et renforcement) de ces digues. En raison des changements climatiques attendus dans les années à venir et du renforcement des normes applicables à ces digues suite à une inondation à Wilnis en 2003, Rijnland met actuellement un programme de contrôle et de renforcement des digues en œuvre, de façon à ce que l'ensemble de ses digues soit conforme aux nouvelles normes d'ici à 2020.

La régulation hydrotechnique

Comme précédemment indiqué, toute l'eau qui pénètre sur le territoire de Rijnland doit être acheminée par le biais d'un réseau dense de canaux secondaire et d'un réseau de canaux primaires (plus élevés et plus importants: le boezem) et artificiellement évacuée par pompage vers la mer via de très nombreuses stations de relevage de dimensions diverses (jusqu'à 94 m³/s pour les pompes de Katwijk).

Le niveau de l'eau dans chaque polder (ou dans une partie d'un polder) est déterminé et géré par Rijnland en fonction de la fonction que ce dernier s'est vu attribué: zone d'habitation, agriculture (niveau d'eau dépendant du type de culture), nature... Les polders étant très plats, le niveau des eaux de surface ne doit pas varier de plus d'une à quelques dizaines de centimètres au cours de l'année. Grâce à toutes ces stations de relevage, Rijnland veille à ce que l'eau se trouve et reste au niveau voulu. Le niveau de l'eau est en effet géré par polder, au jour le jour, et au centimètre près!

Dans les zones dites naturelles, une fluctuation plus ou moins naturelle du niveau est souhaitable. Par contre dans les zones urbanisées, un niveau trop élevé donne très vite lieu à des inondations, un niveau trop bas est néfaste pour les fondations des bâtiments, notamment pour les anciens pieux en bois qui pourrissent alors. Dans les zones agricoles, le niveau est également sévèrement contrôlé afin d'éviter le pourrissement des racines ou l'assèchement des cultures.

L'ensemble de l'eau à évacuer est collecté sur un système de canaux principaux et de lacs (boezem) dont le niveau est maintenu à un niveau unique: 60 centimètres sous le NAP (Nieuw Amsterdams Peil = niveau de la mer à marée basse à Amsterdam).

En cas de sécheresse, comme au cours du printemps 2011, des pompes spécifiques sont mises en fonctionnement pour permettre, à l'inverse du régime habituel, à l'eau des rivières d'alimenter les polders. Ceci à la fois pour subvenir aux besoins en eau douce, mais également pour contrer les résurgences d'eau de mer, qui sans cela conduiraient à un taux trop élevé en sel dans les canaux, néfaste notamment à l'agriculture et à la flore et faune locale.

La qualité de l'eau

Stations d'épuration des eaux usées

Rijnland s'occupe de l'épuration des eaux usées domestiques et industrielles. Rijnland gère environ  une trentaine de stations d'épuration où les eaux sont traitées avant d'être rejetées dans les canaux. L'ensemble de ces stations est de type biologique ce qui signifie que la pollution est éliminée de façon naturelle à l'aide de bactéries et d'oxygène.

Les communes gèrent, quant à elles, les réseaux d'égouts jusqu'à la dernière pompe de relevage avant la station d'épuration.

Rijnland est également responsable de la délivrance d'autorisations de déversement temporaire comme pour les déversoirs d'orages situés sur les réseaux communaux, ou permanent pour les industriels possédant leur propre système d'épuration. Ces autorisations s'accompagnent bien évidemment de conditions de rejets strictes. Rijnland contrôle les déversements illicites d'eaux usées et peut si nécessaire faire payer des amendes en cas de non-respect des règles de déversement.

Un laboratoire pour 7 agences de l'eau

Rijnland dispose d'un laboratoire pour déterminer la qualité des boues de dragage, des boues d'épuration, des eaux usées et épurées, ainsi que des eaux de surface. Ceci en interne mais aussi pour d'autres organismes publics. Des analyses régulières concernant la biodiversité sont aussi régulièrement menées.

Le laboratoire de Rijnland a fusionné en 2011 avec les laboratoire de six autres agences de l'eau pour devenir AQUON.

La gestion des eaux Plus

Dragage

L'eau présente dans les canaux n'est pas une eau courante comme dans une rivière. La vitesse d'écoulement y est très faible de telle sorte que les substances en suspension dans l'eau (plus ou moins polluantes) finissent par se déposer sur le fond des canaux. La pollution contenue dans ces dépôts peut parfois être remise en suspension et nuire à la qualité de l'eau. Il est donc primordial de draguer régulièrement le fond des canaux, dont la profondeur est fréquemment inférieure à 1 m. Ce dragage a aussi pour fonction de maintenir la capacité d'écoulement et de stockage (profondeur et largeur) des canaux.

Nature & environnement

Rijnland essaye de rendre compatibles l'aménagement de son réseau de canaux et un développement optimal de la flore et de la faune. Rijnland attache par exemple beaucoup d'importance à l'aménagement de berges favorables à la nature. Au lieu de parois de soutènement verticales classiquement utilisées, Rijnland privilégie depuis quelques années, là où cela est possible, l'aménagement de berges en pente douce favorables au  développement de plantes aquatiques, et à une plus grande diversité de la faune (oiseaux, rongeurs, jeunes poissons).

Coopération avec différents partenaires

L'eau n'est pas seulement l'affaire des agences de l'eau. L'Etat, les provinces, les communes et les entreprises responsables de la production d'eau potable ont aussi leur propre rôle à jouer dans ce domaine. De plus, un nombre grandissant d'organisations diverses attache de plus en plus d'importance à l'eau :  organisations agricoles et horticoles, associations de sports nautiques, associations de pêche, organisations pour la nature et l'environnement, chambres de commerce et sociétés relatives aux loisirs.

Rijnland travaille le plus possible en étroite collaboration avec tous ces partenaires.

Financement

Les agence de l'eau sont tout comme les communes et les régions des organismes publics locaux. Du fait de leur mission spécifique dans le domaine de la gestion de l'eau, les agences de l'eau sont habilitées à prélever différentes taxes correspondant aux différentes missions telles de décrites ci-dessus et ce sur l'ensemble des habitants et entreprises situés sur son territoire. Rijnland a un budget annuel d'environ 90 millions d'euros.

Pour plus de renseignements à ce sujet, vous pouvez consulter la notice explicative jointe à la feuille d'impôts que vous recevez chaque année de Rijnland.

Que pouvez-vous faire vous-même pour soutenir l'action de Rijnland?

  • Ne jetez pas dans les toilettes ou dans l'évier de restes de nourriture, de granules de bac à litière pour chat, de serviettes hygiéniques, de tampons, de préservatifs, de graisses de cuisine, etc, afin d'éviter toute obstruction du réseau sur votre parcelle ou sous le domaine public.    
  • Les restes de pesticides, des produits chimiques pour photos, les médicaments, les peintures et  les huiles de vidange ne doivent pas être mélangées aux eaux usées. Vous pouvez retourner les médicaments, les huiles de vidange et les produits chimiques pour photos à votre fournisseur. Vous pouvez déposer les déchets chimiques en quantité dispersée, comme par exemple des restes de peinture, à la déchetterie municipale.    
  • Et puis pour finir comme vous le savez sans doute déjà depuis longtemps : les fossés, les canaux et les lacs ne sont pas de dépôts d'ordures.

En savoir plus ?

Pour plus de renseignements concernant Rijnland:

Téléphone: (071)306 30 63 E-mail: post@rijnland.net

Pour plus d'information sur la contribution due à Rijnland, vous pouvez téléphonez au (071) 525 62 00 ou e-mail: frontoffice@bsgr.nl.